2ème proposition

2ème proposition : Poursuivre le développement du Portail toutsurlenvironnement.fr

Retrouvez les constats du thème dans le rapport complet et réagissez  en bas de page

Améliorer le Portail internet d’information sur l’environnement en rendant obligatoire l’adhésion de toutes les institutions publiques nationales et en s’attachant à collecter de manière active les données auprès des producteurs d’informations.

La mission considère que l’ensemble des Ministères et leurs établissements publics, en particulier toutes les Agences de l’eau, l’ensemble des Préfectures, et notamment leurs Directions régionales de l’Environnement, de l’aménagement et du logement devraient être conventionnés avec le Portail, ce qui n’est pas le cas actuellement
L’ensemble des collectivités locales et des établissements publics de coopération intercommunale de plus de 15 000 habitants devraient également être adhérentes (13 collectivités locales seulement ont actuellement une convention avec le Portail).

L’adhésion pourrait également être rendue obligatoire pour l’ensemble des collectivités locales qui disposent des documents relevant des thématiques du Grenelle de l’environnement (par exemple les documents d’urbanisme, tels les PLU, SCOT, PLH..).

La mission souhaite également promouvoir l’idée d’open data, que les villes de Paris et de Rennes utilisent déjà pour permettre à tous d’accéder aux données brutes, ces données seraient accessibles via le Portail.

L’Agence Française du Développement Durable pourrait faciliter l’accès aux informations
en homogénéisant les formats de présentation,
en exigeant des formats de données numériques utilisables de manière courante,
en systématisant les synthèses des avis et rapports (sur le modèle de ce que fait l’Autorité Environnementale) dans le respect des dispositions de la Directive 2003/4/CE (art.3),
en appliquant la directive 2007/2/CE « Inspire », notamment concernant les données géo-référencées.

Publicités

4 commentaires pour 2ème proposition

  1. BOMPARD dit :

    Ce portail est méconnu. Par ailleurs, son pilotage doit se faire à cinq, avec des forums modérés. Son lien avec d’autres portails étrangers est indispensable. La langue doit être au moins le Français, traduit ou pas .
    Son contenu doit être vivant et stimulant pour le public. Les notions de bases du grenelle doivent être compréhensible, je pense au renversement de la charge de la preuve, le taux d’actualisation, la valeur tutélaire…

    • Bonjour et merci de contribuer à faire vivre ce blog.
      Le portail toutsurlenvironnement.fr est, je vous l’accorde, encore perfectible notamment sur les aspects de participation des citoyens, mais comme je l’indiquais dans un commentaire précédent ce point est actuellement à l’étude par les services du CGDD. Je partage votre avis sur la gouvernance de ce portail. D’ailleurs, en l’intégrant à la nouvelle agence qui fonctionnerait sur ce modèle, le portail adopterait de facto le modèle de la gouvernance à 5. Cette intégration sera également l’occasion de redonner un élan supplémentaire à ce dernier qui peut (et doit) devenir l’outil privilégié pour centraliser l’information et les procédures de concertation environnementale en cours.

  2. Inf'OGM (pour les Amis de la Terre, Confédération paysanne, la FNAB, Greenpeace, Inf'OGM, Nature & Progrès, l'UNAF) dit :

    « en systématisant les synthèses des avis et rapports » : Si les synthèses peuvent permettre une meilleure compréhension de données complexes de la part du grand public, il reste néanmoins essentiel de disposer des rapports et avis in extenso, sur lesquels seulement, un travail d’analyse et d’expertise peut se baser. Il est impératif que les rapports soient publiés dans leur intégralité, et assortis d’une synthèse pour le grand public.
    Inf’OGM soutient cette proposition concernant la publication de données brutes sous forme utilisable. Le calendrier concernant le choix de la diffusion des informations doit être pris en compte. Cela est particulièrement vrai dans le domaine des OGM, où les informations doivent être communiquées dès qu’elles sont en possession de l’administration. Trop tardives, bon nombre d’informations, ne représentent plus d’intérêt.
    Le rassemblement des informations communicables sur une même plate-forme est nécessaire, mais l’existence d’une telle structure ne doit pas faire oublier que trop souvent l’administration rechigne à communiquer certains documents, ce qui se traduit par une perte de temps pour les associations. Créer l’outil est nécessaire, mais encore faut-il qu’il soit utilisé par l’administration et accessible en terme de facilité d’utilisation.

    • Bonjour et merci pour ces remarques.
      Il est évident que la synthèse des documents ne se substituera pas au document lui-même, mais il semble nécessaire de systématiser la publication d’une telle synthèse pour faciliter la compréhension des enjeux par le grand public.
      En ce qui concerne vos autres remarques, je pense que le développement du portail toutsurlenvironnement.fr, conjointement à l’évolution proposée des décisions de la CADA devrait répondre à vos attentes, notamment sur la disponibilité des informations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s